● Comptes : 6007
● Personnages : 3778
● Connectés : 9
HistoireHistoire

● Histoire d'Aegnor

Le monde d'Aegnor est une réalité alternative du monde des Douzes.
Un déchet, un détritus, une merde qui ne servait à rien. Milana entendait ces mots tellement souvent. La jeune féca ne brillait pas par son intelligence, c'est vrai. Son physique était disgracieux, c'était vrai aussi. Mais tout de même ! Un peu de respect envers une dame !
Elle envoya vivement un coup en plein dans l'estomac de son adversaire, pourtant quatre à cinq fois plus gros qu'elle et l'assoma. Elle le chopa par le col de sa chemise, ensanglantée et en lambeaux.
Elle le tira derrière elle, comme un gros sac de pommes de terre.

Elle se dirigea vers la milice bontarienne. Une fois rendue à destination, elle cogna la tête de sa "victime" contre un bureau de frêne qui était tenu par une jeune femme totalement épouvantée par tant de violence chez une jeune fille, et bla bla blaaaa....

"-Alors, je l'ai chopé votre ennemi ! Il était maouss mais bon, c'était pas trop dur..... Pour quelqu'un de ma classe, mwahahahaha", dit Milana le sourire aux lèvres.

La jeune femme lança une bourse à Milana qui la soupesa d'une main experte. Souriante, elle partit, laissant sa victime agonisante sur le bureau de la femme épouvantée.

Elle marchait, d'un pas vif et rapide vers l'enclos des dragodindes. Les passants s'écartaient sur son passage, formant comme une haie d'honneur. Elle récupéra sa dragodinde, l'arnacha et chevaucha avec une rapidité impressionnante en direction de la cité d'Astrub.
La cité des mercenaires était en vue. Quand Milana arriva en vue d'un d'eux, elle descendit de sa monture et confia les rennes au premier mercenaire venu.

"- Prenez cela mon brave !
- Mais.... EH, OH, POUR QUI VOUS VOUS PRENEZ ?" cria le mercenaire, visiblement mécontent.

Milana ne répondit rien. Elle se contenta de tourner la tête en direction de l'avorton avec son regard FHEDDLMQT (le regard Froid, Hautain Et Distant De La Mort Qui Tue).
Puis, elle partit à grandes enjambées en direction d'une maison près du lac.


Elle défonça la porte comme à son habitude et gueula :

"- C'EST MOOOOOOOIIIIIIIII !!!!!!!"

Une petite éniripsa (comme tous les éniripsas) arriva en trotinnant. Elle s'exclama, horrifiée :

"- MILANA !! Qu'est-ce que c'est que cette tenue ! Et tes bottes... Par Eniripsa, tes bottes !! Ohlalalala, mon beau tapis tout propre.... MILANA, AU BAIN, TOUT-DE-SUITE !!!"

L'éniripsa était tout simplement hystérique. Le rouge flamboyant de ses cheveux lui montait aux joues.
Milana ne préféra pas la contrarier. On ne sait jamais ce qu'une naine écarlate totalement hystéro pouvait faire !!

Mais la réalité frappa, un instant, la féca.

"- Que.... Comment ça, "qu'est-ce que c'est que ces fringues ?" ? Il y'a un problème ?
- Oui, et un gros !! Regarde ce désastre ! UN PANTALON !! COMMENT OSE-TU PORTER UN PANTALON ?
- Bah.... Et l'égalité des sexes alors ? renchérit Milana avec le premier prétexte qui lui venait à l'esprit.
- Pff.... Tu est irrécupérable. Ir-ré-cu-pé-ra-ble !! Enfin, tu ne te trouveras jamais un mari en te comportant ainsi !
- Rohlala, c'est bon, hein !
- Allez, déshabille toi, tout de suite !
- Que... HEIN ?
- Déshabille toi, j'vais te faire couler un bain, tu empestes !
- Mais.... ET LA PUDEUR ALORS ? Espèce de naine rouge perverse !
- Arrête ton char. Tu n'as aucune pudeur.
- C'est pas faux."

Milana obéït, prit un bain et se rhabilla avec ses vêtements crottés.

"- Meldy, j'vais devoir partir....
- Déjà ...?
- Ouais.
- Mais enfin, je ne peux pas voir ma petite nièce autant que j'en ai envie, c'est trop triiiiiiste !!
- Oui. Je sais. C'est triste mais bon !"

Après avoir salué sa tante adorée, Milana se tailla et récupéra sa dragodinde au milicien décontenancé. Elle se remit en direction de Bonta.
Très vite, Milana se rendit compte que la nuit tomberait bien avant son arrivée à Bonta, même Amakna serait trop loin !
Mais la Laide (par opposition à la Belle) n'avait aucune envie de faire escale. Elle dormirait dehors cette nuit ! Elle se rappela brèvement des dires de sa tante Meldy :

"- Ne dors pas seule dehors la nuit - que dis-je, ne chevauche pas seule dehors la nuit !! C'est trop dangereux pour une fille..."

Milana n'en avait rien à faire. VRAIMENT rien à faire. Mais alors à un point ! Si Meldy savait tout ce qu'elle faisait dans son dos.....

Milana arrivait en vue des plaines de Cania. Elle finit par trouver un coin tranquille sans trop de blops, de kanigrous ou encore de craqueleurs. Elle attacha sa dragodine à un arbre, s'adossa à une pierre et s'endormit sans couverture, sans oreiller, sans rien de plus que son pantalon crotté, ses bottes de cuir et son chemisier de lin et sa ceinture "magique" tant convoitée par les fécas.
Soudain, elle se leva brusquement en se dirigea vers sa dragodinde (mademoiselle a le sommeil léger). Elle prit son aussi magnifique qu'énorme et lourd bouclier de fer et une paire de dagues. Elle posa son bouclier sur sa tête et se saisit de ses dagues pour pouvoir bondir et attaquer au moindre bruit suspect (au moindre bruit même) qu'elle ne manquerait pas de remarquer.

Enfin, elle se laissa aller dans les bras de Morfler.

Ecrit par Ramlethal

● Arwase - En dehors du RP

Passionné de jeux vidéo, j'ai passé durant ma jeunesse de nombreuses heures sur Dofus.
Reconnaissant de cette univers créé par Ankama et envieux de revivre ces souvenirs, j'ai recherc

Ecrit par Arwase